Le FPV racing ou course de drone consiste à réaliser des courses de vitesse avec drone.

Course de drone à Nantes

Le FPV racing, drone racing ou courses de drones consiste à réaliser des courses de vitesse avec un multi-rotors. Un parcours d'obstacles est mis en oeuvre soit en indoor, soit en outdoor. A chaque course réalisée, des points sont attribués à chaque pilote.

A la fin de la course, c'est le pilote qui remporte le plus de points qui gagne la course.

Catégories de courses

Il existe différentes types de courses, parmi elles : 

Le Règlement de la Fédération Aéronautique Internationale

La FFAM applique pour les courses de multi-rotors en FPV le règlement de la catégorie internationale F3U défini par la Fédération Aéronautique Internationale (FAI) et qui est consultable ci-dessous.

Le respect de ce règlement permet d'organiser des championnats à l'échelle internationale.

Structure d'un circuit

Un circuit de course aligné avec le règlement international doit être réalisé sur un terrain d'une taille similaire à un terrain de football de 180 x 100 m minimum.

Le circuit doit offrir une distance de parcours d’un minimum de 250 m et respecter des bonnes pratiques de sécurité.

Il doit comporter : 




Phases d'une course

Une course est généralement composée de 4 phases : 

#PhasesDescription
1Phase « découverte»Les pilotes découvrent le terrain à pied dans un premier temps, puis en FPV pour découvrir et appréhender le circuit.
2Phase « qualification » Tours de vols pour se qualifier pour la phase "éliminatoires".  C’est le chronomètre qui est pris en compte, seuls les pilotes les plus rapides sont qualifiés.
3Phase « éliminatoires »Tours de vols permettant d'aboutir par éliminations successives de se sélectionner pour la phase « finale ». 
4Phase « finale »

Ce sont les meilleurs pilotes de la course qui s'affrontent pour finir la course le premier.

Le pilote et ses drones

Les pilotes peuvent apporter un ou plusieurs drones.
Chacun des drones amenés par les pilotes doivent respecter certaines conditions personnalisées à chaque course :

Le matériel conseillé à apporter lors d'une course : 


Un pilote doit être en mesure de changer de fréquence de VTX très rapidement lors d'une course. L'idéal est d'utiliser un script LUA et le SmartAudio pour changer de fréquence très rapidement.

Nombre de coureurs et Fréquences

Les courses sont habituellement réalisés sur la fréquence Raceband possédant une plus large bande de fréquence que les canaux habituels.

Les pilotes étant généralement limités à 4 par course, les canaux R3,R4,R5 et R6 sont généralement utilisés.

En fonction de l'ordre du pilote dans sa pool, il se trouvera attribué le canal R3 si c'est le premier ou R6 si il s'agit du dernier de sa pool.

Si la fréquence du VTX est utilisée pour le chronométrage de la course, alors le canal sera utilisé pour mesurer les performances du coureur.

Contrôle technique des drones

Avant de démarrer une course, un contrôle technique du drone est réalisés pour vérifier que le failover est correctement configuré.

Pour cela vous devrez démontrer que votre drone s'arrête tout seul en cas de perte du signal de la radiocommande.

Le classement

Plusieurs systèmes permettent de mesurer les temps de passage des drones lors d'une course afin d'établir un classement des meilleurs temps. La solution la plus connue et accessible est la solution LapRF commercialisée par ImmersionRC sous deux modèles différents.

La plateforme de classement la plus connue est RotorMatch qui propose un système de mesure de temps et de diffusion de vidéo live lors des courses.

Plusieurs leagues sont proposés par RotorMatch dont notamment la league FFAM qui regroupe tous les pilotes français licenciés. La league FFAM compte aujourd'hui plus d'une centaine de pilotes.