Arborescence des pages

Comparaison des versions

Légende

  • Ces lignes ont été ajoutées. Ce mot a été ajouté.
  • Ces lignes ont été supprimées. Ce mot a été supprimé.
  • La mise en forme a été modifiée.

...

La majorité des drones commercialisés fonctionnent aujourd'hui avec des contrôleurs F4 équipés de processeurs de type F405.

Fréquences

Les cartes de contrôle de vol font tourner à une fréquence plus où moins importante :

  • Le rafraîchissement du gyroscope.
  • La boucle de PID

Plus ces boucles de rafraîchissement sont importantes, plus vous obtiendrez de la réactivité, cependant le processeur de votre carte risque d'être très sollicité.

Ces deux fréquences sont configurables depuis la page configuration de BetaFlight.

Capteurs embarqués

Un controleur de vol peut embarquer plusieurs capteurs, parmi les plus utilisés : 

  • Le gyroscope
  • L'accéléromètre
  • Le baromètre (souvent optionnel)
  • Le magnétomètre (souvent optionnel)

Certains pilotes connectent des GPS à leur drone pour permettre de réaliser des vols de manière semi-assistées et pour profiter de la fonctionnalité "go to home" pour permettre de faire atterir le drone sur la zone où il a décollé.

Logiciel embarqué

Les cartes de contrôle de vol sont équipés d'un logiciel embarqué assurant le contrôle de l'électronique. Le plus connu et utilisé est Betaflight, un logiciel Opensource que vous pouvez trouver sur Github. Il équipe aujourd'hui la majorité du matériel amateur commercialisé.

...

L'étape la plus complexe dans Betaflight consiste à régler les PID par rapport aux retours de pilotage sur le terrain, cela reste une science très peu décrite qui nécessite surtout de l'expérience pour être maîtrisée.

UART

...

Vous remarquerez qu'une carte de contrôle de vol est constituée d'UART. Ces UART constituent soit des entrées ou des sorties numériques permettant d'accueillir différents types de périphériques communicants dans divers protocoles.

...