Page tree
Skip to end of metadata
Go to start of metadata

Introduction

La radiocommande constitue un budget important quand on démarre le pilotage de drone, c'est cependant un investissement important qui vous permettra d'avoir un contrôle précis de votre drone.

Parmi les marques les plus connues et utilisées, FrSky est loin devant ses concurrents grâce à ses modèles X9D et QX7 qui sont aujourd'hui les deux références du marché.

Le point fort des radiocommandes Taranis est qu'elles possèdent un firmware OpenSource ultra-configurable avec une communauté très active : OpenTX

Ces radiocommandes sont devenues aujourd'hui de vrais petits ordinateurs et sont capables d'exécuter des scripts de code LUA pour réaliser des fonctionnalités avancées comme le réglage des PID à distance par exemple.

Modes de pilotage

Les radiocommandes disposent de 4 modes de pilotage. Le mode généralement le plus utilisé est le mode 2.

Protocoles de communication

Chaque radiocommande possède un émetteur. Il est important de retenir un récepteur radio compatible avec votre radiocommande pour permettre une bonne communication.

Les trois familles de protocoles de communication les plus rependues sont les suivantes : 

DSM2/DSMX Compatible avec les radiocommandes Spektrum
FlyskyCompatible avec les radiocommandes Flysky
Frsky Compatible avec l'ensemble des radiocommandes Taranis.

Module de communication externe

Pour le "Long Range" interdit en France, les radiocommandes Taranis peuvent accueillir des modules radio externes.

Ces modules de communication externes permettent d'enrichir la radiocommande mande avec des protocoles radio non couverts par défaut par la radio.

Le "Bind" ou l'association

Afin de permettre à votre radiocommande de communiquer avec votre récepteur, il est important de passer par une étape de "bind" qui consiste à associer les deux périphériques pour qu'ils puissent communiquer entre eux.

Cette action consiste généralement à activer le mode "bind" sur la radiocommande et d'appuyer sur un bouton du récepteur pendant le démarrage du drone pour que celui-ci s'associe à la radiocommande.

La télémétrie

La télémétrie consiste à renvoyer à la radiocommande des données de supervision du drone : voltage, température ... 

La mise en place de la télémétrie est possible sur les nouveaux RX, tels que les R-XSR par exemple.

La télémétrie est très pratique si vous souhaitez configurer des alarmes de seuils sur votre radiocommande.

16 ou 8 canaux

Lors de l'association de votre radiocommande à un récepteur, vous avez généralement le choix entre l'utilisation de 8 canaux ou de 16 canaux. Le seul impact de ce choix concerne la latence.

De nombreux tests montrent des latences plus importantes sur l'usage de 16 canaux comparé à l'usage de 8 canaux.

Scripts LUA

Il existe plusieurs dizaines de scripts LUA disponibles pour les radiocommandes Taranis. Les scripts les plus utiles sont ceux permettant de changer les paramètres de Betaflight à distance et des configurations du VTX pour changer le canal par exemple.

Si vous souhaitez développer vos propres scripts, le guide de référence LUA OpenTX est disponible sur GitHub.

LBT ou FCC ?

Les radiocommandes sont généralement vendues soit en version EU-LBT, soit en non EU ou FCC. Si vous prévoyez d'utiliser votre matériel sur le sol européen, alors il vous faudra une radio EU-LBT.

La différence entre les deux versions concerne la manière d'adresser les bandes radio. En Europe l'utilisation du 2.4Ghz oblige à l’émetteur de se mettre en écoute de la bande de fréquence avant d'émettre.

Si vous achetez du matériel en LBT, vous devrez prévoir de mettre à jour le firmware pour pouvoir l'associer le récepteur à l'émetteur.



 

Write a comment…